ANNUAIRE DE L'AUTOÉDITION

Au service des actrices et acteurs de l'autoédition - 10 catégories

Recherches par intérêts : catégories, forme et genre littéraires, localisation

Angelo Casilli

  1. Accueil
  2. »
  3. Auteures – Auteurs
  4. »
  5. Angelo Casilli
Angelo Casilli
LeTueurInvisible-AngeloCasilli
Angelo CasilliLeTueurInvisible-AngeloCasilli
Adresse:
Talange, Moselle, Grand Est, France
Présentation:

Je m’appelle Angelo Casilli, j’ai soixante ans et suis retraité depuis juin 2019. J’ai commencé sur le tard à écrire des romans policiers, en octobre 2016 plus précisément. Et pour cause, étant cinéphile, nourri aux adaptations cinématographiques des romans d’Agatha Christie, mon ambition dans les années quatre-vingt était plutôt d’écrire un scénario de film à envoyer à une maison de production. Malheureusement, rien de satisfaisant ne sortait de mon imagination. Ce n’est qu’en septembre 2016 que j’écris un scénario qui donnera naissance à mon premier thriller que je publierai plus tard cette fois sous forme de roman. En parallèle, j’écrivais déjà les grandes lignes de ce qui deviendra ensuite mon deuxième thriller. Mon imagination était débridée, le plaisir d’imaginer des histoires et de les coucher sur papier était là. Depuis que j’ai entamé l’écriture de mon troisième thriller,, une douzaine d’intrigues dorment dans un tiroir prêtes à voir le jour. Si l’auto-édition m’apporte l’indépendance et la liberté que je souhaitais, je n’abandonne toutefois pas l’idée qu’un jour, un de mes romans soit adapté au cinéma.

Mon univers
Univers: J’ai une fascination pour les thrillers mettant en scène des tueurs en séries. Mon style de prédilection est de mettre en danger des personnages et « d’observer » les interactions entre eux. Ils évoluent donc dans un univers de violence, mais où l’humain y prend une place importante. Mon premier thriller « Le tueur invisible » est de ceux-là. J’ai voulu imaginer un tueur en série utilisant un mode opératoire différent de ce qu’on a pu voir à la télé ou dans les romans et qui fait de lui un tueur insaisissable. Face à lui pour le contrer, je voulais un anti-héros, quelqu’un de vulnérable comme tout un chacun. Le commissaire Lewis, qui est devenu alcoolique après le décès de sa femme tuée sous ses yeux, faisait l’affaire. Certes, c’est un cliché qu’on retrouve dans les romans policiers, mais ça servait complètement mon histoire. Perturbé encore par le départ de sa fille Jenny, seize ans, qui lasse de ses absences répétées à s’enivrer dans un bar de la ville, est partie vivre chez ses grands-parents, le commissaire Lewis ne sera pas dans les meilleures dispositions pour arrêter ce tueur hors du commun. On retrouvera également dans ce roman, du suspense du, mystère, des rebondissements et de l’émotion. Mon deuxième thriller, « Dix petits pions », est un clin d’œil à un célèbre roman d’Agatha Christie, mais orienté dans d’autres genres que j’affectionne : l’horreur et le huis-clos. Il est donc réservé à un public averti. Dix personnes, qui ne se connaissent pas, se réveillent dans une pièce obscure avec un étrange collier autour du cou. Si au départ, ils sont tous solidaires pour tenter de sortir, les choses se corsent avec la mort atroce de l’un d’eux. Ils comprennent finalement qu’ils doivent faire le jeu d’un psychopathe sous peine de mort. Là encore, les interactions entre les différents personnages m’intéressent. Vont-ils rester unis ou chacun va-t-il penser uniquement à sauver sa vie, quitte à mettre celle des autres en danger ? Là encore, on va retrouver du suspense, des rebondissements et je l’espère, de l’émotion.
Où acheter mes ouvrages ?
Page auteur:
Réseaux sociaux
0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Envoyer un message au modérateur

Pages

Blog

Boutique

Flux RSS

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE

POLITIQUE DE CONFIDENTIALITÉ

LARRY QUO © 2020 Tous droits réservés

Jardiné par larry - propulsé par David Bost