Borderline de Zoë Hababou

Partager sur pinterest
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur pocket
Partager sur print

Septième et avant-dernier livre de mon défi-lecture ► Élargir ses horizons

Borderline : Niveau 2 : les souterrains

Résumé

Quelque part en Amérique Latine… Un homme est échoué sur un trottoir, un jaguar agonisant à ses pieds… Comment en est-il arrivé là ? Son esprit semble confus… Il parle de jungle, d’ayahuasca, d’un certain Wish… Son cerveau paraît avoir subi quelques dommages… À mesure qu’il déroule le fil de son histoire et tente de se réapproprier son passé, nous reconstituons avec lui le puzzle insensé de son étrange existence qu’on ne peut que qualifier de… borderline !

 

Œil critique

Philosophiquement impactant !

Borderline est le premier roman de Zoë Hababou. Il est sorti en août 2019. Le livre ne récolte que des acclamations dans les commentaires.

En fait, je suis encore tout perturbé par sa lecture. J’ai relu plusieurs passages deux fois. Tant et si bien, que je vais me laisser porter par mon ressenti pur et ne pas garder la structure habituelle de mes rendus de lectures.

Le roman est à la première personne et l’impression d’avoir participé à cette concoction faite entre autres de lianes, qu’est l’ayahuesca ne doit pas y être étranger. La liberté n’a pas de prix, ou plutôt si, un prix est à payer. Oups ! suis-je entrain de décapsuler du cerveau bordel ? N’est-ce pas Travis ? Entre réalités et hallucinations, Travis (accompagné par flashs de Tyler, sa sœur et de Wish le chaman ^^) nous en fait voir de toutes les couleurs ; oui, je vous rappelle que l’on est en immersion totale. Une enfance perturbée, une quête de soi vraiment spirituelle, pour trouver son chemin de vie, non sans confrontations avec les autorités. Une rébellion parfois incontrôlée, mais toujours salvatrice (hum !).

« Chaque fois que tu désobéis, chaque fois que tu rebelles, tu ne fais qu’enfoncer un nouveau clou dans ta croix. Quand bien même tu pourrais avoir, l’espace d’un instant, une timide impression de victoire, ça veut juste dire qu’une défaite bien plus grande te tend les bras à des jours ou même des mois de ça… »

Les références au passé tourmenté de Travis sont omniprésentes, on passe du souterrain à la surface et vice versa.

« – Si tu peux déterrer les mécanismes qui ont régi ta vie jusque-là, alors tu peux choisir quelles seront tes actions aujourd’hui, et écrire ton futur. – Je suis pas sûr que ce soit moi qui façonne ma vie, Wish. J’ai plutôt l’impression que c’est la vie qui me façonne. – Les deux sont liés. Tu crées les conditions qui te conditionnent… »

Le vocabulaire est brillamment étudié et les dialogues vivants y compris entre Travis et lui-même ^^.

Ce type de lecture est une première pour moi, et un coup de maître pour le premier roman de l’auteure. Je ne pensais pas être aussi fan au début de la lecture, puis le travail de sape de l’auteure a fait le reste… C’est un succès. Merci pour ce moment ! C’est un cinq étoiles. « Wish » ma sœur ! ^^

Bon, je vous laisse, je vais « m’introspecter » ^^

 

Voir sur Amazon

La boîte à liens de Zoë Hababou

Twitter@HababouZoe

Instagramchicayahuasca

linkedinrss
Larry

Larry

Issu de la vente et du management, j'ai bifurqué à 180° pour m'installer définitivement dans l'écriture. Je suis un apprenant et mon terrain de développement, c'est la nouvelle et autres récits courts. Je suis un inconditionnel défenseur de l'autoédition. Ma mission est très simple : apporter les solutions aux problématiques des différents maillons de la chaîne de l'Autoédition et de la promotion littéraire.

Leave a Replay

Larry Quo

Site et blog dédiés au monde de l’autoédition et à la promotion littéraire. Piochez vos intérêts !

Catégories
Ressources (5)
Le meilleur des outils pour auteurs

Articles récents

Nouvelle page Facebook

Newsletter "L'impact"

L’information littéraire hebdomadaire. Astuces, conseils pour votre marketing en exclusivité pour les abonnés.