fbpx

Comment optimiser les hashtags littéraires ?

L'hashtag dans la communication littéraire

Sommaire

Avez-vous la certitude d’utiliser de manière optimale les hashtags sur vos réseaux sociaux ?

Les hahstags sont importants pour apporter de la visibilité à vos publications sur les RS. Encore faut-il utiliser les bons et les adapter selon les différents réseaux sociaux. Oui, ils ne sont pas les mêmes et ne s’emploient pas à l’identique, sur Twitter, Instagram, Facebook, YouTube, Pinterest et LinkedIn.

Leur nombre dans vos posts ou tweets ont aussi une incidence. À travers ce guide, réseau social par réseau social, vous aurez toutes les armes pour les optimiser.

Seront évoqués ici, principalement les hashtags à destination de la communauté littéraire. Exit les pratiques “Hashtivistes” (militantisme) et autres tendances clivantes et polémiques.

À quoi servent réellement les hahstags ?

Sans rentrer dans le parcours généalogique, un hahstag est un lien url cliquable permettant de relier entre eux, toutes les publications qui parlent dudit hahstag.

Vous vous demandez si cela vaut la peine de faire autant d’effort pour les comprendre ? Eh bien, voici 5 raisons qui vont vous convaincre qu’ils ne sont pas que des “mot-dièse” :

  1. Cibler une audience sur un domaine précis – l’essence même du hashtag. Encore faut-il mettre les bons, ceux qui percutent.
  2. Accélérer la visibilité – Bien cibler, ils font mouche. La taille de la communauté est un plus indéniable. Ils peuvent aussi vous aider à faire grandir cette dernière.
  3. Développer une activité promotionnelle – Encore une fois la taille de la communauté joue un rôle important. C’est pour cette raison, qu’il faut l’utiliser au minimum avec mille abonnés pour avoir une certaine résonnance. Ou alors être patient.
  4. Créer sa Marque – Essentiellement à utiliser sur Twitter, Instagram voire Facebook, si le renvoi à une url n’est pas obligatoire. L’hashtag de Marque concentre un « recueil » de vos contenus (articles, ouvrages…). Tout ce qui constitue vos propres écrits doit être répertoriés sous un hahstag dédié.
  5. Trouver des lecteurs – Oui, par le biais des hashtags ciblés, vous trouverez des lecteurs potentiels. C’est pour cette raison qu’il vous faut étudier au mieux les engagements suscités sur vos posts.

Quels sont les différents types d’hashtags dans la communauté littéraire ?

6 types d’hashtags se distinguent. Tous ont une fonction particulière voire complémentaires selon les réseaux. Je raisonne toujours par rapport à la communauté littéraire. Certains hashtags comme « Poésie » peuvent se placer selon les considérations de chacun dans plusieurs catégories. Il est ici placé dans « communautaire », parce qu’il regroupe une réelle communauté. En fait, moins diversifiée que celle de la littérature pure.

L’infographie ci-dessous ne tient pas compte des hashtags propres à chaque réseau, comme #BookstagramFrance par exemple, considéré comme un hahstag communautaire ; à la différence de #Bookstagram qui est mondial et donc générique ou #Instabook, générique par excellence. 

Bon ok, j’ai placé quelques « semainiers » comme #JeudiAutoedition qui est propre à Twitter. Il suffit de voir sur Instagram ce qu’il représente… Pas une grande activité en tous les cas.

Les dix commandements pour optimiser les hashtags par réseau

Voici maintenant comment maximiser l’impact des hashtags dans vos publications. Chaque réseau social à ses propres codes. Il s’agit de les connaître. Ne perdez jamais de vue, que le but d’une « stratégie hahstag » n’est pas de toucher le plus de personnes possible, mais de toucher les bonnes personnes.

Référez-vous aux dix commandements et cliquez sur le « soufflet accordéonique » qui vous intéresse. Bienvenue dans l’antre du hashtag.

Les dix commandements du hashtag

  1. Codes et usages, tu comprendras
  2. Pertinence, tu privilégieras
  3. Catégories, tu annexeras
  4. Le bon nombre, tu emploieras
  5. Concurrence et communauté, tu observeras
  6. Outils, tu utiliseras
  7. Impact, tu mesureras
  8. Ta Marque, tu créeras
  9. Ton œil, tu aiguiseras
  10. Spammer, tu éviteras

1 - Codes et usages, tu comprendras

Honnêtement, si vous êtes un habitué de Twitter, sans être un passionné compulsif, vous avez compris que vous ne pouvez pas vous passer des hashtags pour vos publications. Pour l'observation, la recherche d'informations, vous serez plus précis avec les opérateurs de recherches que je décris dans mon guide numérique "Marketing Twitter pour Auteur". La majorité de la communauté littéraire fonctionne avec la recherche par hashtag, il faut donc les utiliser savamment. 

2 - Pertinence, tu privilégieras

Obligation d'être hyper précis pour un ciblage qui fait mouche. Les hashtags à privilégier pour :

  • la promotion d'un de vos ouvrages - un communautaire, un niche et un genré. 
  • un de vos articles de blog - un générique, un communautaire, voire niche et votre hashtag marque.
  • un évènement - l'hashtag de l'évènement en titre...

3 - Catégories, tu annexeras

Comme l'exemple donné ci-dessus pour vos publications, il est important de hiérarchiser les hashtags pour toucher le cœur de cible en fonction du message à passer.

4 - Le bon nombre, tu emploieras

Sur Twitter, 2 à 3 hashtags maximum pour un tweet. D'où l'importance de bien cibler.

Pour une bio (160 caractères), idem, maximum 3 hashtags (de préférences génériques et communautaires). Rien ne sert de balancer une floppée d'hashtags, vous ne serez pas plus visible, surtout illisible...

5 - Concurrence et communauté, tu observeras

Il est impératif que vous observiez les hashtags utilisés par les influenceurs, les personnes de votre communauté ou vos lecteurs. Notez les, testez et mesurez l'efficacité.

6 - Outils, tu utiliseras

En plus de l'outil gratuit de Talkwalker, le meilleur outil gratuit reste l'observation et les tests à travers l'outil natif de Twitter : Tweetdeck. À travers l'onglet "Trending", rentrez l'hashtag que vous souhaitez surveiller et piochez vos intérêts au sein du fil d'actualité généré. Vous pouvez aussi à travers le moteur de recherche de Twitter, enregistrer un mot-clé ou un hashtag et le retrouver facilement. 

Autres solutions : investir quelques euros par mois dans une solution payante. Je n'en vois pas l'intérêt pour la communauté littéraire, si ce n'est éventuellement vous offrir un outil de gestion des réseaux sociaux qui vous délivrera ce type d'informations.

7 - Impact, tu mesureras

Sans outils payants, pas de miracle. Il faudra se fier à l'engagement suscité par vos tweets et à ce qui découle de vos différentes observations. L'outil d'analyse de Twitter est très bien fait, vous trouverez tout ce qu'il faut savoir.

8 - Ta Marque, tu créeras

Si vous êtes un blogueur, c'est impératif de vous créer un hashtag propre. Vérifiez qu'il n'est pas pris à la base en le tapant dans le moteur de recherche. En le plaçant dans votre bio, il servira pour faire apparaître en un clic un fil de tous vos contenus publiés sur le réseau.

9 - Ton œil, tu aiguiseras

Ne cessez d'observer les tendances propres à vos thématiques. C'est en "yeutant" encore et encore que l'hashtag sur Twitter, n'aura plus de secret pour vous.

10 - Spammer, tu éviteras

Ne vous servez pas de sujets tendances et viraux qui n'ont rien à voir avec votre message pour publier, rendre plus visible ce dernier. C'est une pratique malsaine et Twitter vous sanctionnera à terme.

1 - Codes et usages, tu comprendras

C'est sur Instagram, que les hashtags sont les plus utilisés et de loin... On peut aller jusqu'à 30. Dans la communauté littéraire, nul besoin. Le rôle d'un hashtag est de cibler, pas d'avoir une visibilité de malade. Aucun intérêt. Alors oui, si vous partagez votre quotidien et n'êtes pas vraiment centré sur l'univers littéraire, vous pouvez vous lâcher... En ce cas-là, ce n'est pas une histoire d'hashtags mais de stratégie de réseau. C'est une autre histoire...

2 - Pertinence, tu privilégieras

Au risque de me répéter, le but n'est pas d'obtenir la "quéquette d'or" de la visibilité, mais celui de l'engagement ciblé sur vos posts. Ce qui aura aussi pour effet d'augmenter votre communauté. Les hashtags sont donc à choisir avec méthode. Le moteur interne d'Instagram est merveilleux.

3 - Catégories, tu annexeras

Vu que les posts Instagram permettent de se lâcher un peu plus qu'ailleurs, il faut absolument catégoriser le choix de vos hashtags.

4 - Le bon nombre tu emploieras

Ne rentrez pas dans le piège des 30 hashtags, ainsi que de les placer dans le corps de texte ou les uns en dessous des autres et encore pire, dans les commentaires.

Sur Instagram, vous aurez de meilleurs résultats avec un post comprenant entre 7 et 10 hashtags maximum. Placez-les en fin de post, les uns à la suite des autres. Testez vous verrez...

Important ► Selon le message à passer, comme dit plus haut, catégorisez ! un hashtag titre par exemple puis en toute fin de post, placez un ou deux génériques, trois communautaires, deux niches et un genré par exemple. Faites des tests et mesurez les résultats sur les court et moyen terme.

5 - Concurrence et communauté, tu observeras

Comme sur chaque réseau, il est impératif d'observer les hashtags utilisés par votre communauté, influenceurs compris. L'avantage aussi, c'est que vous pouvez au sein du moteur de publication Instagram, faire la corrélation entre le nombre de personnes de votre communauté suivant un hashtag et la popularité dudit hashtag. C'est un plus appréciable et... Gratuit ! Et bien sûr, étudier l'utilisation des hashtags de la "concurrence".

6 - Outils, tu utiliseras

Les outils dédiés à Instagram, comportent pour la plupart des analyses d'hashtags. Si Instagram est votre réseau favori, vous avez tout intérêt à investir ne serait-ce qu'un minimum pour gérer votre compte et avoir des informations sur la pertinence des hashtags. 

Sinon, pour rester concentrer uniquement sur les hashtags, le meilleur outil reste l'observation et le moteur de recherche interne à Instagram. Il vous sera aisé de noter les tendances de vos thématiques. Quelques outils comme Ingramer, Hastagify, RiteTag, Agorapulse... vous propose des essais gratuits. 

7 - Impact, tu mesureras

Comme au commandement 6, l'observation est un solide atout. Il vous est facile, si vous ne souhaitez pas investir, de mesurer la pertinence de vos hashtags. Si vous avez passé votre compte en professionnel, vous aurez accès aux statistiques.

8 - Ta Marque, tu créeras

Comme il est possible de suivre un hashtag, vous avez tout intérêt à créer un hashtag le plus tôt possible, et l'inclure automatiquement dans vos posts, surtout ceux vous concernant directement. Et puis qui sait, votre communauté grandissante, il deviendra peut-être célèbre et (très) suivi... ^^ 

Idem pour les hashtags dédiés à des jeux-concours que vous pouvez organiser. 

9 - Ton œil, tu aiguiseras

Au-delà des observations déjà présentées, n'hésitez pas à découvrir de nouveaux hashtags dans vos recherches. Vous repèrerez peut-être un hashtag star en devenir, notamment auprès des influenceurs littéraires. Si vous l'utilisez à votre tour, ils pourront aussi plus facilement vous repérer.

10 - Spammer, tu éviteras

Instagram n'aime pas les copieurs. Entendez, que certains petits "malins", copient/collent les mêmes hashtags à chacun de leur post. C'est du spam ! Et Instagram, ne manquera pas de vous le signaler...

1 - Codes et usages, tu comprendras

Les hashtags sur Facebook n'ont jamais trop eu le vent en poupe. Quand vous pensez que vos publications ne parviennent que par dose homéopathique à vos "amis", vous imaginez sans peine, que pour les hashtags, c'est la même chose. 

2 - Pertinence, tu privilégieras

Très clair ! Uniquement de la pertinence. Oubliez les catégories, les hashtags connexes... Quand vous tapez un hashtag dans la barre de recherche, vous visualiserez des extraits de publications d'ami(e)s publiant avec ledit hashtag et des extraits de pages publiques. Vous avez accès à des filtres (9) qui vous permettent d'établir une sélection. Donc, il va falloir filtrer vos intérêts pour affiner vos recherches. Il faut prendre le pli.

3 - Catégories, tu annexeras

Hum ! Passons directement au commandement 4.

4 - Le bon nombre, tu emploieras

Certains disent un seul hashtag suffit. La plupart des lectures qualifiées sur ce point, recommandent d'utiliser au maximum 5 hashtags dans vos publications Facebook. Sur Facebook, plus que des hashtags, c'est la qualité de votre publication qui fera la différence. Il faut tester et observer sans cesse.

5 - Concurrence et communauté, tu observeras

Facebook n'échappe pas à la règle. Cela prend du temps c'est sûr. Et plus qu'ailleurs si vous n'avez pas d'outils dédiés. Un moyen est d'intégrer des groupes Facebook et d'observer. Vous trouverez bon nombre de renseignements.

6 - Outils, tu utiliseras

À moins d'investir, pas de miracle. Votre seul outil d'analyses est l'outil natif de Facebook.

7 - Impact, tu mesureras

Sur Facebook, on ne mesure pas les hashtags, puisqu'intrinsèquement Facebook n'est pas basé sur les hashtags. Vous ne pouvez mesurer que l'engagement sur vos posts.

8 - Ta Marque, tu créeras

Le hashtag est le bouffon du roi sur Facebook, mais vous pouvez très bien créer un hashtag de Marque. Ce qui permettra de le faire savoir à votre communauté dans votre présentation. Ainsi, communauté grandissante, vos abonnés cliqueront directement sur votre hashtag personnalisé.

9 - Ton œil, tu aiguiseras

Parcourir, noter quelques hashtags qui vous semblent percutants seront les seuls actions réelles. Mais vous constaterez que vous ne passerez beaucoup de temps à chercher des tendances par hashtag sur Facebook. 

Les pages et groupes spécialisés, c'est ici que vous allez concentrer vos recherches.

10 - Spammer, tu éviteras

Plus vous mettez d'hashtags, plus vos publications seront "invisibles". Alors ne perdez pas de temps à mettre une floppée d'hashtags inutiles et qui peuvent vous montrer spammer aux yeux de Facebook.

1 - Codes et usages, tu comprendras

YouTube, c'est plus de 2 milliards d'utilisateurs dans le monde chaque mois. 

On ne parle vraiment de hashtag mais plutôt de mots-clés sur YT. Cela rentre directement dans le SEO de votre chaîne YT. On pourrait faire la similitude avec Amazon.

2 - Pertinence, tu privilégieras

Inutile de vous dire que pour la visibilité de votre chaîne YT, il faut être méthodique. 

Le bon choix des mots-clés, il vous faut deviner les expressions que tapent les viewers dans le moteur de recherche de YT (coucou Amazon ^^).

YT, c'est Google, et Google vous écoute ! Il est conseillé de prononcer le mot-clé, sur lequel vous voulez référencer votre vidéo, et ce pendant le tournage, pour en améliorer le référencement.

Play-Play (Outil vidéo à la Brut) souligne l'importance d'inclure le sacro-saint mot-clé dans le titre de la vidéo, mais également appelé au clic pour éviter de perdre du watchtime.

3 - Catégories, tu annexeras

En plus du mot-clé principal, il est conseillé d'intégrer deux ou trois hashtags en dessous de l'encart de la vidéo pour en améliorer encore  plus la visibilité.

Les balises aussi appelés tags sont conseillées aussi. Ce sont de petits mots-clés qui améliorent votre référencement dans le moteur de recherche YT.

4 - Le bon nombre, tu emploieras

Si un mot-clé principal est recommandé, il n'y a pas de nombres précis pour les hashtags (mots-clés, balises, tags...).

Maintenant, le bon sens doit être de mise. Il faut  rechercher les plus pertinents.

5 - Concurrence et communauté, tu observeras

Rien de magique ici, YT étant le deuxième moteur de recherches au monde, vous pouvez vous éclater et trouver, observer vos concurrents à travers les mots-clés notamment dans la barre de recherche et les suggestions.

6 - Outils, tu utiliseras

Google Keyword Planner est l'outil idéal pour la recherche de mots-clés pour vos vidéos. L'aide YT vous sera aussi d'un grand recours.

7 - Impact, tu mesureras

Les outils statistiques de votre chaîne YT feront parfaitement le travail. 

8 - Ta Marque, tu créeras

Votre marque, c'est votre chaîne. Pas besoin d'un hashtag personnalisé. Le travail de SEO doit se référer à des mots-clés et autres tags déjà optimisé. Vous êtes une star littéraire sur YouTube, alors pourquoi pas, essayez.

9 - Ton œil, tu aiguiseras

Comme toujours, parcourir le moteur de recherche pour repérer les tendances de votre thématique est un excellent moyen. Google Keyword, référencé plus haut vous donnera aussi des indications.

10 - Spammer, tu éviteras

Sur YT, certains pensent que de multiplier les commentaires hachés au sein d'une même vidéo apportent plus de visibilité pour le référencement. C'est purement du spam. Oui, ok je suis un peu hors-sujet ^^.

1 - Codes et usages, tu comprendras

Arrivés en 2017 sur Sur Pinterest, qui rappelons-le est un moteur de recherche, les hashtags y jouent un rôle (presque) anecdotique. Par exemple dans la barre de recherche, tapez : #Autoedition ou Autoedition, vous obtiendrez les mêmes résultats. Donc on est plus sur une stratégie de mots-clés que d'hashtags dans ce cas de figure. Ceci dit, les hashtags sont à utiliser dans les épingles pour être cliquables mais pas dans la barre de recherche.

2 - Pertinence, tu privilégieras

Un mot pour définir un hashtag sur Pinterest : la pertinence ! Le reste n'apporte strictement rien. De plus, dans la communauté littéraire, c'est plus #ecriture pour parler des techniques que #Autoedition ou autres. 

3 - Catégories, tu annexeras

Dans les descriptions (épingles), n'utilisez que des hashtags en rapport avec le contenu de vos épingles. 

4 - Le bon nombre, tu emploieras

La concision et la percussion sont les seuls critères. Donc, pas la peine de s'employer à trouver quantités d'hashtags, cela ne sert à rien. Maxi 10 à placer en fin de description et détachés du reste du texte pour ne pas gêner la lecture. Pinterest recommande de ne pas dépasser 20, mais en littéraire, pas trop besoin.

5 - Concurrence et communauté, tu observeras

Très intéressante, la recherche sur Pinterest. N'oublions pas que c'est un moteur de recherche, mais aussi une boutique performante si bien structurée. C'est une piste sérieuse à étudier pour les blogueurs-auteurs (bon je m'éloigne du sujet là).

6 - Outils, tu utiliseras

Pas d'outil dédié aux hashtags sur Pinterest mais des outils de gestion, planification, mesures... plutôt comme Tailwind, Pinerly, Pinreach, Pin it...

Pour le référencement images, vous pouvez tenter Tasty Pins - Les hashtags sont pris en compte pour le référencement.

7 - Impact, tu mesureras

Si vous êtes en version pro (ce que je vous conseille fortement), l'outil analytique natif : Pinterest Analytics vous suffira amplement pour mesurer la percussion de vos épingles.

8 - Ta Marque, tu créeras

Si vous avez un blog, une boutique, Pinterest peut vous rendre de grands services. Un hashtag de Marque et/ou ecommerce personnalisé peuvent être intéressant. À placer dans vos descriptions d'épingles, comme tous les hashtags.

9 - Ton œil, tu aiguiseras

En tant que moteur de recherche, Pinterest vous comblera. Vous pourrez aisément y observer la communauté littéraire et trouver votre bonheur à tous niveaux. Scruter la communauté, la concurrence, les influenceurs littéraire, vous ne serez pas déçu. Toujours utiliser la barre de recherche et n'hésitez pas à épingler dans vos tableaux.

10 - Spammer, tu éviteras

N'utiliser que les hashtags appropriés comme dit précédemment. Mais le spam ne se situe pas au niveau des hashtags sur Pinterest. 

1 - Codes et usages, tu comprendras

Comme vous le savez, LinkedIn est un réseau social professionnel. Donc, la fantaisie, les hashtags olé-olé, n'ont pas leurs places. 

2 - Pertinence, tu privilégieras

Droit au but ! Les hashtags pertinents sur les autres réseaux, notamment Twitter et Instagram n'ont pas la même portée ici. Mieux vaut utiliser #litterature que #livre, qui est un générique et qui est utilisé surtout pour les livres professionnels. En fait, LinkedIn, c'est pour présenter votre pedigree, pas pour vendre vos livres en live.

3 - Catégories, tu annexeras

Nul besoin de partir trop loin dans cette exercice. Un exemple ? Tapez dans la barre de recherche un hashtag niche ou genré et regardez les résultats. Les hashtags génériques sont à éviter. Un hashtag communautaire comme #Autoedition est très intéressant, il regroupe aussi les comptes d'imprimeurs indépendants et pas mal de prestataires en lien direct avec l'Autoédition.

4 - Le bon nombre, tu emploieras

En 3 ou 4 hashtags, tout devrait être dit. Pas besoin de plus. 

Les placer à la fin de la publication est le choix le plus judicieux.

5 - Concurrence et communauté, tu observeras

Très intéressant sur ce point. Repérer vos consœurs et confrères est analyser leurs posts, les engagements et un exercice très révélateur. Si vous n'êtes pas familier en tant qu'auteur, vous en apprendrez beaucoup sur l'utilisation et vous éviterez certaines grosses erreurs aperçues au sein de la restreinte communauté littéraire de LinkedIn.

Je dis communauté, mais sur LinkedIn, le but n'est pas d'être au sein d'une communauté, mais de trouver de nouveaux clients (oups ! lecteurs je voulais dire ^^). Donc la structure rédactionnelle ne doit pas être la même, tout comme les hashtags à employer.

6 - Outils, tu utiliseras

L'observation et c'est tout ! Exercez-vous avec la barre de recherche en tapant des mots-clés, des hashtags et observez, notez la percussion ou non des recherches par #, que ce soit de personnes, d'entreprises, de posts.

Encore une fois, sur LinkedIn, structurer vraiment vos posts pour trouver de potentiels lecteurs qui, rappelez-vous ne sont pas là, à la base pour trouver un auteur. Mais comme ce sont des lecteurs aussi pour certains, "alpaguez-les" dans leurs jargons. Je ne cesse de m'écarter du sujet de cet article-guide... ^^ 

7 - Impact, tu mesureras

Sur LinkedIn, vous devez mesurer l'engagement susciter par vos publications. Pas besoin de plus, si vous ne possédez pas un outil de gestion professionnel.

8 - Ta Marque, tu créeras

Oui mais pas par un hashtag, vous créerez votre Marque par la qualité de votre contenu et votre capacité à interagir sur des publications tierces. Si vous voulez que les gens s'intéressent à vous, alors échangez, commentez des publications. Certains postent des articles de qualités, même si le sujet n'est pas forcément littéraire. Ici, vous travaillerez votre Personal Branding avant tout.

9 - Ton oeil, tu aiguiseras

Oui, vous aiguiserez votre œil et vous constaterez que les hashtags viraux de votre thématique, ne sont pas les mêmes que sur les autres réseaux sociaux.

Je me répète, le but du hashtag sur LinkedIn est de trouver de potentiels lecteurs, voire des prestataires qui ne sont pas forcément sur les RS.

10 - Spammer, tu éviteras

Éviter clairement les torrents d'hashtags. 

Statistiques et Analyses Twitter et Instagram

Avec les dix commandements pour chaque réseau social, vous avez les clés pour être percutant. Analyser des exemples pour les 6 réseaux, ce n’est plus un article ou un guide, mais un livre qu’il faudrait écrire. Volonté est de se concentrer pour les statistiques sur les deux réseaux où les hashtags ont le plus d’importance : Twitter et Instagram. 

J’ai utilisé des périodes d’essais pour des outils payants, mais j’ai préféré vous présentez des statistiques, avec un outil en partie gratuit, parce que je sais pertinemment que vous n’investirez pas dans des solutions poussées mais coûteuses et injustifiées pour la plupart d’entre vous. 

Analyses hashtags Twitter

Les analyses présentées ici, sont comme dit précédemment, réalisées avec l’outil gratuit de Talkwalker : Free Search Social. 

  • Avantages – Gratuit ; accès à des analyses parlantes ; nombreux filtres et fonctionnalités disponibles même si limités ;
  • Inconvénients – Analyses uniquement sur 1 ou 7 jours. 

Avec l’outil « Free Search Social » de Talkwalker ► ICI ◄ libre à vous d’effectuer des tests réguliers pour analyser différents hashtags. Description de l’exemple présenté ici :

  • Réseau : Twitter ;
  • Règle : 3 hashtags max ;
  • Choix des hashtags : un communautaire : #Autoedition ; un niche : #Roman et un genré : #Polar ;
  • Filtres : Twitter uniquement – Pays : France – Période analyse : 7 jours

Le graphisme – 

Interprétation du graphisme

On s’aperçoit que le niche #Roman est très populaire, il génère beaucoup de publications, donc, il diminue la visibilité. Le genré #Polar est judicieux. Couplé avec le communautaire #Autoedition, il procure une portée bien ciblée. Ce sont ces deux derniers qui apporteront un lectorat qualifié.

Le nuage 

Interprétation du nuage

En rentrant manuellement nos trois # (Autoedition, roman et polar), l’outil nous génère un nuage d’hashtags connexes les plus utilisés avec (sur 7 jours). Les génériques #lecture et #livre y sont en bonne position mais encore une fois, ils ne sont pas hyper sélectifs. Le genré #thriller est beaucoup plus efficace.

Les « influenceurs »

Interprétation des « influenceurs »

Rappelons-le : ces statistiques ne sont que sur 7 jours. C’est pour cette raison, que j’ai mis « influenceurs ». Ce n’est pas représentatif du tout.  On peut toutefois apercevoir les engagements selon les communautés. Mais sur 1 tweet pour la plupart, pas très significatif.

Nuage généré par hashtag

Voici nos trois hashtags tests pris séparément et qui génèrent une floppée d’hashtags connexes. Plus c’est gros, plus c’est tweeté ! Vous pouvez représenter un graphisme et les « influenceurs », comme l’exemple ci-dessus avec les trois hashtags comparés.

Vous avez toutes les armes pour peaufiner l’utilisation des hashtags sur Twitter. L’outil de Talkwalker vous délivre gratuitement les tendances de 1 à 7 jours. Multipliez les tests avec d’autres hashtags et mesurez leurs efficacités.

Analyses hashtags Instagram

Sur Instagram, à la différence de Twitter, le #Autoedition est rare. Il est vraiment très très communautaire. Ci-dessous, avec l’outil Ingramer en tapant #Livres, sont générés tous les hashtags les plus fréquents, normaux et rares (ce qui permet un ciblage précis). Pour avoir une idée plus précise, il faut… payer. Les prix restent abordables. Notamment un essai d’1€ la semaine. Si vous utilisez Instagram seul, n’hésitez pas à investir dans un outil de gestion, vous ne vous ruinerez pas et il y en a une « fulltitude ». 

Outil utilisé : Ingramer Hashtag Générator
Outil utilisé : Free Social Search de Talkwalker - Filtre : France - Période 7 jours - Nuage généré par l'hashtag #Instabook

Le mot de la fin

Nous voici arrivé à la fin de cet article guide. Vous aurez remarqué que chaque réseau social, n’a pas la même politique pour optimiser les hashtags. Instagram et Twitter, restent les deux réseaux privilégiés pour les hashtags. Sur les autres, même si le principe reste le même (url cliquable), les variantes d’utilisations sont nombreuses. 

J’espère que vous aurez appris certaines pratiques, c’est le principal.

« Hastaguez-vous bien ! »

Sources de l'article

Mes différentes études sur le sujet, même si issu d’une autre communauté m’ont permis de mesurer des résultats. Pour compléter, plusieurs articles m’ont permis de peaufiner ce guide du hashtag transposé à la communauté littéraire. Les voici :

4.5 2 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Larry

Larry

Issu de la vente et du management, j'ai bifurqué à 180° pour m'installer définitivement dans l'écriture. Je suis un apprenant et mon terrain de développement, c'est la nouvelle et autres récits courts. Je suis un inconditionnel défenseur de l'autoédition. Ma mission est très simple : apporter les solutions aux problématiques des différents maillons de la chaîne de l'Autoédition et de la promotion littéraire.
Ressources (5)
Le meilleur des outils pour auteurs

Nouvelle page Facebook

BLOG

Partenaire

Ma boîte sur le net

Vous souhaitez un site d'auteur personnalisable ? Nous pouvons vous aider !

Newsletter et infos commerciales des sites larryquo et annuaire de l'autoédition

Bientôt disponible – Tous les mardis à 7h

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
×
×

Panier