Les Polaroïds d’Eric Neuhoff

Partager sur pinterest
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur pocket
Partager sur print

LES POLAROÏDS

Recueil de 17 nouvelles –  176 pages

Auteur : Éric Neuhoff – Éditions du Rocher

 

Éric Neuhoff est né à Paris en 1956

Journaliste et écrivain, Éric Neuhoff a publié une vingtaine d’ouvrages dont les primés :

  • Barbe à papa (Prix des Deux Magots – 1995)
  • La Petite Française (Prix Interallié – 1997)
  • Un bien fou (Grand Prix du roman de l’Académie Française – 2001)
  • Costa Brava (Prix Lipp-Cazes – 2017)
  • (Très) cher cinéma français (Prix Renaudot – catégorie essai – 2019)

Source Wikipedia : Éric Neuhoff

« Les Polaroïds » est son premier recueil de nouvelles. Nouvelles écrites entre 1979 et 2017.

 

Étant novice dans la chronique littéraire, mon avis en est d’autant plus débutant. Mes premières chroniques sont des tests, que je modifierai dans le style et le vocabulaire au fil de mes avancées.

 

Résumé de l’éditeur 

Chez Éric Neuhoff, la vie ressemble à une dolce vita permanente : hôtels, plages et gins pamplemousse dégustés les pieds dans le sable. Mais la mélancolie et l’ironie ne sont jamais loin. Dans Les Polaroïds, son premier recueil de nouvelles, tout est imaginable. Jean Seberg et Patrick Dewaere sont toujours vivants. Un jeune homme, de retour dans la ville de son adolescence, s’ennuie. Jackie Kennedy et J. D. Salinger passent une journée ensemble. À Canet-Plage, les villas en bord de mer sont le théâtre de drames intimes. Les filles se prénomment Maud, Chloé ou Raphaëlle. Elles sont snobs, bronzées, parfois menteuses. Faut-il préférer l’Irlande ou la Costa Brava pour fuguer en leur compagnie ? Sur la route de Saint-Tropez à Paris, l’esprit divague à grande vitesse. Et, en sourdine, la petite musique du cœur se fait entendre.

Eric Neuhoff nous livre des écrits voyageurs emprunts de nostalgies, de mélancolies, de désamours. Du lycée au premier rapport charnel en passant par les souvenirs de vacances. De Toulouse à l’Irlande, en passant par Madère, la Sicile, Saint-Tropez, Canet-Plage, la Costa Brava, Paris… Les femmes (Chloë, Nadine, Claire, Raphaële, Maud…) y sont rayonnantes de bronzage et de liberté. Des passés redessinés, où Jean Seberg s’est retirée en Espagne pour tenir un bistrot, où Dewaere a pris la place de feu Depardieu,  Salinger invité improbable des Kennedy…

On s’attache à travers quelques nouvelles, à des flashbacks familiaux ou du passé, comme des « polaroïds » finalement. Dans Photo de classe où Kobler et sa mère restent gravés à vie dans l’esprit du narrateur, des parents déboussolant dans Faire-part, une actrice se replonge dans ses souvenirs de 1973 (Une plage très sportive)

Le cinéma et la littérature y sont à l’honneur, à travers une plume le plus souvent fictionnelle.

« … Personne ne pouvait soupçonner la suite, ce jour de 1982 où il s’était tiré une balle de 22 long rifle dans la bouche. Il devait incarner Danton, sous la direction de Wajda… » (136e long métrage)

« …Kobler saisit le message aussitôt. Il écrasa son mégot contre son talon et souffla la fumée au visage de Roufiac. Roufiac essaya de frapper Kobler au menton. Il manqua son but. La réaction de son adversaire ne tarda pas. Direct à l’estomac, crochet du gauche, Roufiac s’effondra […] Nous nous rendions à des surboums. Les Bee Gees couinaient dans les bals. Ces types-là avaient des voix de châtrés. Une boule argentée projetait des éclairs bleus dans tous les coins… » (Photo de classe)

« …Nous avons trinqué. En l’observant, je trouvais qu’elle avait toujours cette allure de tigresse blonde. J’ai essayé d’en savoir davantage, ce soir-là. Elle me barra les lèvres d’un index péremptoire… » (C’est quoi dégueulasse ?)

« … L’hélico atterrit derrière la maison dans une tempête de sable miniature. La porte de l’appareil s’ouvrit. Salinger descendit le premier, courut en se courbant sous les pales, se protégeant le visage avec son coude en visière. Il se redressa et se repeigna avec les doigts. […] Jackie remonta de la plage, essoufflée, et s’excusa de sa tenue « Je manque à tous mes devoirs. » Maillot une pièce à fleurs, bonnet de bain orné de piquants en caoutchouc qui lui donnaient l’air d’un délicieux oursin. Elle tenait une paire de palmes. Elle fit un petit signe avant de s’éclipser à l’intérieur » (L’invité des Kennedy)

« … Pour l’un de ses anniversaires, il l’avait emmenée chez Lucas-Carton. Cette petite snob était aux anges. Benoît avait d’abord aimé Claire pour son snobisme (ses seins venaient ensuite)… » (La place du mort)

Un recueil élégant dans l’écriture très imagée, avec des variations de styles. Il peut se lire d’une traite, mais plusieurs lectures m’ont été nécessaire pour en découvrir les subtilités. Un recueil attachant à souhait, bien qu’un (gros) chouïa subtile pour mes références littéraires. Je savourerai pleinement ce recueil dans quelques années ^^.

Un ouvrage qui a toute sa place dans votre bibliothèque, soit-elle physique ou numérique.

 

 

Acheter sur Amazon

 

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Larry

Larry

Issu de la vente et du management, j'ai bifurqué à 180° pour m'installer définitivement dans l'écriture. Je suis un apprenant et mon terrain de développement, c'est la nouvelle et autres récits courts. Je suis un inconditionnel défenseur de l'autoédition. Ma mission est très simple : apporter les solutions aux problématiques des différents maillons de la chaîne de l'Autoédition et de la promotion littéraire.

Larry Quo

Site et blog dédiés au monde de l’autoédition et à la promotion littéraire. Piochez vos intérêts !

Catégories
Ressources (5)
Le meilleur des outils pour auteurs

Articles récents

Nouvelle page Facebook

Partenaire

Ma boîte sur le net

Vous souhaitez un site d'auteur personnalisable ? Nous pouvons vous aider !

Newsletter "L'impact"

L’information littéraire hebdomadaire. Astuces, conseils pour votre marketing en exclusivité pour les abonnés.

0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x