Home > LARRY BLOGUE > Articles > Marketing Twitter pour auteur

Marketing Twitter pour auteur

Marketing Twitter

Twitter est ce que l’on en fait – chacun concocte sa recette.

Accouder, attabler, échanger, partager, aimer, détester… Twitter est un café du commerce, un site de rencontres IRL (In Real Life) – Twitter informe, déforme, conditionne, cultive, dérange, interroge, transforme les « rien » en « tout » en un selfie…

Twitter est aussi la marketplace des propos d’estrades, un temple de la promotion masturbatoire. Comment dans tout ce bruit, arriver à promouvoir son ouvrage en tant qu’auteur autoédité ?

 

1 –  Lien Twitter

Si jamais vous débutez sur le réseau où que vous vouliez parfaire votre usage, un lien averti en vaut deux :

2 – Stratégie

Être sur Twitter sans but précis, c’est comme écrire sans plan, cela ne tient pas la route. Posez-vous les bonnes questions :

  • Avatar ou ma trombine ?
  • Pseudo ou mon vrai patronyme ?
  • Un compte personnel ou un compte d’auteur(e) ? Les deux ?
  • Comment Twitter peut booster la vente de mes publications ?
  • Comment générer du trafic sur mon blog ?
  • Quelle communication dois-je mettre en place pour engager ?
  • Quels outils pour mesurer mes engagements ? Quelles balises, quels curseurs placés ?

Cet article n’étant pas un cours, mais un pense-bête avec quelques astuces. N’hésitez pas à me contacter si besoin de plus amples renseignements stratégiques (mise en place KPI, Personas…). Je conseille sans contre-partie, c’est une des missions qui me tient à cœur.

3 – Personal Branding

Personal Branding (image personnelle). Comment les autres vous perçoivent :

Sympathie, cordialité, communication bienveillante, accessibilité, réactivité, partages communautaires, relais d’infos, qualité de vos contenus… Autant d’éléments primordiaux pour votre image. Je rajouterai l’authenticité, même si ce mot grince des dentitions… C’est à double tranchant, à vous de placer le curseur. Pour ma part, l’authenticité est légion. Aucun faux semblant.

4 – Vos intérêts : suivre, rechercher, lister

La première des vertus est de créer une communauté engagée. Cela implique de suivre et d’attirer les bonnes personnes. Vous allez me dire, presque tout le monde lit, donc tout le monde m’intéresse. Croyez-vous que ce soit aussi limpide ?

Bien sur, il est important de suivre ses pairs, vous êtes dans le même bateau, celui de l’autoédition, les coudes doivent être serrés pour exister un tant soi peu. Élargir votre lectorat est pourtant primordial, en allant chercher des twittos d’autres horizons, d’autres lecteurs donc, ne produisant aucun écrit. Pour ce faire, rien de mieux que la recherche avancée de Twitter, décortiqué dans cet article :

Liste opérateurs de recherche avancée, par @brycoder. À consommer sans modération pour toutes thématiques.

Les techniques de suivis à éviter absolument

  • Le follow de complaisance Un follower vous suit, il attend que vous le suiviez en retour. Comme si vous lui deviez automatiquement la réciproque. Un sport national sur Twitter : « Je te suis, tu me suis. Tu me fuis, je te fuis ». N’adhérez pas ! Si vous suivez, c’est qu’il y a intérêt. On est d’accord, tout twittos est susceptible d’être un lecteur potentiel, mais cela ne doit pas vous empêcher de vérifier la timeline (TL) de la personne pour prendre la température avant de vous abonner (ou pas) en retour.
  • Le mass follow Consiste à s’abonner à des centaines de comptes à la fois et cela très régulièrement. Le but est d’avoir bien sûr, un maximum de followers à termes. Les comptes qui optent pour ce système, se trouvent à plusieurs milliers, dix, vingt mille follows et autant de followers. Aucun intérêt. Ceux pratiquant le mass follow, diront qu’ils sont dans le partage réciproque. Comment voulez-vous être crédible ? Fuyez cette pratique, vous passerez à côté de l’essentiel dans votre TL. Sauf si vous avez créé un algorithme…
  • Le mass follow/unfollow « Éthiquement » le pire. Là, on est clairement dans le dédain. C’est un suivi de masse, puis un désabonnement de masse dans les jours suivants. Le seul but est d’obtenir un ratio dit d’influence, du type : follows/1000 ; followers/10000. Vous pouvez fuir presque à coup sûr, à moins d’un intérêt certain. Twitter commence à réagir pour limiter ces pratiques.

2 méthodes à appliquer pour trouver des followers qualifiés

En complément de la recherche avancée abordée un peu plus haut, deux techniques complémentaires :

  • La technique du rebond À partir d’un compte qualifié que vous suivez, scrutez ses abonnements (voir ses followers) et abonnez-vous à ceux qui vous intéressent.
  • Les listes d’autrui Il vous suffit de consulter les possibles listes publiques de twittos qualifiés. Concentrez-vous sur des listes à taille humaine.

Établir des listes d’intérêts

Twitter vous offre la possibilité de lister vos intérêts, ne vous en privez pas ! Les listes (publiques ou privées) sont mines d’or quant elles sont réalisées manuellement et à taille humaine (max 100 par thématique).

Répertoriez sur papier, des thématiques et numérotez-les. Prenez le temps de les organiser en mode privé pour débuter. Créer autant de listes que vous désirez.

Attention ! Twitter ne propose pas de mode correction ou « glisser-déposer ». Un oubli est tout est décalé, donc à refaire. À la création, doublez les listes par sécurité ou alors utilisez ICOTILE.

En complément des listes publiques, constituez-vous une liste privée pour réaliser un benchmark et une veille concurrentielle. Il est important de pouvoir zoomer la communication d’autres auteur(e)s, même si ce sont des « amis ».

Ci-dessous, un exemple de listes claires, vous permettant d’avoir plusieurs TL qualifiées.

listes twitter

5 – Publier et animer

C’est ici que va se développer votre marque. Vous devez être identifiable, remarquable. Tout le monde tweete à l’identique, démarquez-vous, trouvez votre propre style. Vous êtes des auteur(e)s, je ne parlerai donc pas de structure de tweet pour faire passer un message, vous êtes au top. Juste vous parler d’une technique de publication qui m’a été inspiré par @GuyKawasaki :

Le 4/72

Il est possible que vous perdiez quelques twittos au passage du fait de la répétition, mais c’est une méthode redoutable et son impact est incontestable. À pratiquer une fois par mois par exemple. Idéal lors de la sortie d’un de vos ouvrages, pour un teasing…

Il s’agit de tweeter la même info, 4 fois, de 4 manières différentes, à 4 horaires différents sur 72 heures.

Tous les twittos à part les mordus, ne sont pas forcément présents à chaque heure de la journée. Pour ceux possédant des milliers de followers, s’ils ne vous ont pas notifiés, peu de chance qu’ils lisent votre tweet.

Veiller aussi à utiliser différents hastags dans chacun de vos tweets, pour ratisser large. Voici un exemple issu du même article. Vous pouvez le calquer sur vos publications :

Ici, nous avons donc la même info publiée 4 fois, de 4 manières différentes, à 4 horaires différents étalés sur 3 jours.

Tweeter son propre contenu

Cette règle déterminera la perception qu’auront de vous, les twittos. Si vous n’avez cesse de parler de vous et uniquement de vous, c’est de l’égocentrisme. Le partage est une valeur, le nombrilisme une erreur ! Vous le paierez cher à terme.

L’idéal est la sempiternelle règle du 80/20. Si vous avez un blog, partagez de la richesse, partagez de l’espace de votre blog pour les autres. Les malveillants verront dans cette pratique, un appel à la réciprocité, vous savez cette technique manipulatrice. Passez outre, vous êtes taillé dans un autre métal que celui des contempteurs.

4 – ÊTRE UN ALCHIMISTE VERTUEUX

Un ebook serait utile pour décrypter chaque point stratégique. J’en ai commis un en avril 2017. Mais je dois l’avouer, il a été écrit à l’arrachée et ressemble plus à un carnage rédactionnel qu’au best-seller de la catégorie. C’était un essai, il y en aura un autre très abouti ultérieurement et spécialisé auteur.

Pour développer votre ou vos profils Twitter, la créativité est de mise. Organiser des jeux-concours, réaliser des booktrailers, des vidéos thématiques sur youtube, les IRL (In Real Life) : des rencontres thématiques corporatives dans la vraie vie, travailler et communiquer en collaboratif…

Surtout, soyez remarquable et unique ! Générez la différence pour susciter la préférence ! 

Vous pouvez retrouver une sélection de 13 outils gratuits ICI pour parfaire votre expérience où vous enjailler sur Twitter. Des outils de gestion et de développement de communautés existent et feront l’objet d’un article à part. Pour n’en citer que deux, j’ai longtemps utilisé : Sprout Social, le meilleur client Twitter pour moi, intuitif, ergonomique, une gestion au cordon… mais aujourd’hui plus d’utilité pro, je préfère mettre 150 $ mensuel ailleurs (il ne gère pas que Twitter mais tous vos réseaux sociaux). Vous avez aussi E-Clincher qui est aussi assez complet, pour un prix aujourd’hui avoisinant les 60 $ par mois.

 

À savoir : je me tiens à votre disposition pour tous renseignements sur les outils Twitter adaptés à vos besoins. J’en ai testé plus de 200 de 2013 à 2017. Celui qui s’adapte à vos besoins et budgets existe !

.

Si vous avez des questions sur l’utilisation stratégique de Twitter, conctactez-moi ICI. N’hésitez pas non plus à commenter ce billet, et à me communiquer ce qui vous a laissé sur votre faim… Parce qu’il y a volontairement un peu de cela… ^^

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

Lire aussi :
50 outils specifiques twitter
13 tools gratuits pour s’enjailler sur Twitter !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.