Répondez à ces 7 questions capitales avant d’exposer votre livre sous le feu des projecteurs

Méthode anti doigt mouillé !

Publier son (premier) ouvrage en Autoédition, est un moment spécial. Une vraie adrénaline. On donne vie à un projet de long cours. La dernière ligne droite, c’est avant tout verrouiller tous les maillons importants. Nulle place à l’à-peu-près. La dernière phrase de cet article est très importante.

1 - Mon livre est-il prêt pour le public ?

L’Autoédition a souvent mauvaise presse. Pourquoi ? L’amateurisme !

S’autoéditer, c’est une liberté, un pouvoir trop souvent gâché par une croyance et par le côté expéditif. Une « érection » cutanée arrive dans la dernière ligne droite et tout s’emballe…

Résultat ➤ structure, syntaxe, orthographe, couverture… Tout est bâclé = Image de l’Autoédition ternie. 

Travaillez toutes les étapes ➤ écriture, alpha-lecture, réécriture 1, relecture, réécriture 2, bêta-lecture, correction, cover, mise en page…

Si peu de budget pour faire appel à un pro, investissez à minima dans des outils et déléguez une partie. Si zéro budget, armez-vous de patience et formez-vous, ou troquez vos compétences.

2 - Les écrits commerciaux de mon livre sont-ils "émotionnels" ?

Émotionnel = susciter l’intérêt, l’évocation, l’appropriation, procurer un sentiment d’appartenance pour que le lecteur passe à l’action.

J’entends par écrits commerciaux :

  • Les pages liminaires (en partie) – Dans vos pages liminaires, vous devez réserver un emplacement pour sensibiliser votre lectorat à l’importance de rédiger un commentaire après lecture. Oui, c’est un écrit commercial. De même qui l’est important de réserver un emplacement pour vous présenter en précisant vos valeurs, missions et valeurs + vos références et site. Oui, c’est aussi un écrit commercial.
  • La 4e de couverture – C’est LA page de vente de votre livre. Ce n’est pas un sypnosis, qui est lui destiné aux éditeurs, ce n’est pas un résumé, ni un communiqué de presse. C’est un texte de présentation de votre histoire qui dévoile sans spoiler, mais surtout qui doit faire passer le lecteur potentiel à l’acte d’achat. 

3 - Quel(s) format(s) dois-je proposer ?

3 formats : numérique, imprimé, audio.

Selon la nature de votre ouvrage, il convient de distinguer :

  • Numérique ➤ Ebook ➤ Guide solution, nouvelle, roman, livre numérique pro… ➤ PV recommandé pour un premier ouvrage, entre 2,99 € et 6,99 ,€.
  • Imprimé ➤ Broché, relié ➤ Romans, livres pros… ➤ PV entre 12,99 € et 16,99 €. (Vous pouvez également le prévoir en livre de poche, en ce cas-là, le prix de vente, est généralement compris entre 6,99 € et 9,99 €).
  • Audio ➤ Pas vraiment conseillé à la sortie d’un premier ouvrage. Mais affaire de sensibilité avant tout.

Ne cherchez pas à gagner de l’argent pour un premier ouvrage. Pensez légitimité à venir. 😉

Je reformule : ne visez pas l’argent, mais la reconnaissance.

4 - Quelle plateforme de publication vais-je choisir ?

Aspect très important.

Attention, c’est la jungle ! Coûts et services à la carte. Important de s’attarder sur les fonctionnalités proposées par chacun ici. Un article guide sera élaboré sur le sujet.

Plusieurs possibilités s’offrent à vous. 

  • Plateformes d’Autoédition ➤ Amazon KDP, PublishRoom, Bookelis, BOD, The Book Edition, Librinova, Coollibri, Edilivre, Lulu, Sentiers du Livre…
  • Éditeurs indépendants ➤ ils en existent de plus en plus. De simples auteurs indépendants qui décident de monter leur maison d’autoédition et de publier d’autres auteurs. Formant ainsi, un véritable pool, avec aussi des fonctionnalités à la carte, une boutique en ligne, des participations à des salons du livre physiques ou numériques.

Suis-je bête, vous avez décidé de tout faire tout seul ! Pour publier un livre numérique, je vous éclaire le chemin dans cet article guide ➤ Comment publier son livre numérique sur Amazon KDP

🔔Faites une vraie curation. Ne raisonnez pas « feeling ». Vous ne maitrisez pas un terme ? Renseignez-vous. Considérez toutes les possibilités.

Vouloir s’éditer seul, ne doit pas empêcher de se poser les bonnes questions. 

5 - Quel est mon public cible ?

Votre lecteur idéal, vous le connaissez avant même d’écrire votre ouvrage. (Je l’espère pour vous.)

Si je place cette question ici, c’est tout simplement pour vous inciter à contrôler que le livre écrit, correspond en tout point à votre lecteur idéal. Lecteur idéal, dans le cadre d’un ouvrage professionnel.

À ce stade, il est encore possible de rectifier le tir. (Éviter de faire des modifications une fois publié.)

Deux écoles :

  • L’écriture d’un roman ➤ la priorité c’est l’histoire, le genre, la forme, le style… Le public cible en découle.
  • La rédaction d’un livre pro ➤ le public cible est forcément déterminé avant même l’écriture, puisque l’ouvrage est écrit pour lui. 

6 - Où et comment vais-je promouvoir mon livre ?

Comme la précédente question. Si vous répondez à cette question, une fois le livre écrit, peu de chances de décollage.

Le marketing d’un livre se pense idéalement, avant même l’écriture de ce dernier. OUI, avant même le commencement de l’écriture. Quand vous faites le plan de votre livre, pensez aussi plan marketing. 

  • Faites vivre l’avancée de votre ouvrage sur les réseaux.
  • Interpellez votre communauté sur les réseaux pour un choix de couverture par exemple ou ne dévoiler qu’une moitié, peu importe.
  • Habituez-vous à parler de l’écriture de votre ouvrage en cours, tout au long de sa rédaction.
  • Produisez un booktrailer. Teasez à partir d’un mois avant sa sortie…

Pour maximiser vos chances de réussite, balisez le chemin. 

7 - À quel dernier paramètre dois-je prêter attention avant de publier ?

À la description AMAZON de votre livre et à son référencement.

  • La description « Amazon » c’est la page de vente de votre livre, tout comme l’est la 4e de couverture, mais les deux doivent être complémentaires, pas identiques.
  • Le référencement n’est pas à prendre à la légère. Il faut placer les bons mots ou expressions clés et les bonnes catégories. À réajuster tous les six mois à un an pour rebooster la visibilité.

Cet article relativement court, par rapport aux autres, a un objectif : ancrer ces 7 questions dans votre esprit.

Bienvenue sur la nouvelle version du site de larryquo. Tous les 5 et 20 du mois (à partir de septembre), vous trouverez matière à peaufiner votre marketing du livre et maitriser le processus de l’Autoédition. 

Cet article aborde (essentiellement) tout ce que vous devez faire, pas le « comment ». C’est une des missions du site, que d’aborder dans les détails ces différents points parmi tant d’autres. 

Picture of Larry

Larry

Issu de la vente et du management, j'ai bifurqué à 180° pour m'installer définitivement dans le marketing du livre en 2019. Je suis un inconditionnel défenseur de l'autoédition. Ma mission est très simple : vous délivrer des armes d'instructions massives pour décupler vos ventes d'ouvrages ou de prestations. Je vise toujours l'uppercut émotionnel, le reste n'est que du bruit !
5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Site Larry Quo

Procurez-vous des armes d’instruction massive pour votre développement commercial. Autrices, auteurs et/ou prestataires du monde du livre, piochez vos intérêts pour décupler vos ventes.

Réseaux sociaux principaux

Publications récentes

Suivez la page Facebook

LarryBootik

Livres d'attaques et de paix

Instruisez-vous sur le marketing du livre ou détendez-vous avec des nouvelles tranches de vie captivantes.
Mes livres

Humanitaire & Culture

Association AMOIA

Œuvre pour améliorer le quotidien des populations défavorisées, démunies du Bénin, aux travers de projets et d'actions significatifs.

Nager dans une piscine d'illusions, je ne vous le proposerai jamais ! sabler le champagne, toujours !

LARRY QUO © 2019-2024 Tous droits réservés

Jardiné par larry - propulsé par David Bost