Comment rédiger une 4e de couverture « commando » et gagner la bataille ?

Un véritable aimant à lecteurs !

La 4e de couverture plus qu’une vitrine dynamique, c’est LA page de vente de votre ouvrage ; une invitation à pénétrer votre univers. Attractive quand les ingrédients de qualités s’imbriquent avec sens ou répulsive pour les lecteurs potentiels quand la présentation manque d’attraits épicés. 

Elle s’impose comme le CTA en combo avec la description « Amazon » (ou autres plateformes). D’ailleurs ne loupez pas la dernière partie de cet article…

 

Sommaire

La 4e de couverture, c'est comme une bande-annonce, ça passe ou ça casse !

Posez-vous la question : « Quand j’achète un livre, la 4e de couverture a-t-elle une influence sur ma décision d’achat ? » Oui n’est-ce pas ? Ok, la cover, les avis, extraits… rentrent en ligne de compte, mais la 4e, c’est le clou enfoncé dans sa totalité ! 

Elle n’est pas un résumé de votre livre, c’est bien plus que cela. C’est une page de vente, qui doit donner envie au lecteur d’acheter votre livre.

Évoquez, captivez, intriguez… Utilisez les termes que vous désirez, mais tapez votre lectorat potentiel en plein cœur.

Je vous passe ici, le titre, le nom de l’auteur, généralement apposés dans la partie haute de la 4e et les mentions obligatoires. Pleine concentration sur le texte de présentation (à visée commerciale pour rappel) et sur l’encart de présentation de l’autrice ou de l’auteur.

Comment rédiger une 4e de couverture qui vend ?

Le secret d’une 4ème de couverture réussie réside dans sa capacité à créer un lien émotionnel avec le lecteur tout en lui donnant un aperçu du contenu du livre. Aucune recette ne peut assurer le succès certain à chaque fois, mais voici un trame qui vous évitera bien des désillusions.

Décomposez votre 4e de couverture en 5 parties : 

  1. Commencez par une accroche forte. J’aime l’appeler la « prémisse commerciale » (inspiration John Truby). C’est une sorte de sous-titre. À la fois intrigante et révélatrice de la « thématique » de votre livre. Exemple pour un roman policier : « Dans les sombres ruelles de New-York, un tueur en série fait régner la terreur, au point de… ». (Faites travailler votre créativité en remplaçant les trois petits points ^^). On a envie d’en savoir plus, indéniablement !

  2. Présentez le contexte et les personnages principaux. Avec la prémisse, vous avez confortablement installé votre lectorat potentiel avec un très bel apéritif, maintenant, servez-lui une succulente entrée en lui donnant juste le nécessaire pour mettre en émoi ses papilles émotionnelles. (Si c’est un livre professionnel, décrivez le problème que vous traitez ou évoquez uniquement la positivité à travers la proposition de valeur.)

  3. Faites monter la tension. C’est le moment d’augmenter la curiosité du lecteur. Créer une attente, une promesse qui ne pourra être résolue qu’en lisant le livre. Cette « tension » peut se placer dès le début de la 4e selon la trame que VOUS choisirez. 

  4. Terminez par un appel à l’action. Encouragez le lecteur à acheter votre livre pour découvrir la suite. Une simple phrase comme « Plongez dans l’univers fascinant de… » ou « Découvrez les secrets pour réussir dans… » peut faire toute la différence.

  5. Présentation de l’auteur. Une photo + un mini-texte pertinent sur qui est l’auteur (autrice). À placer juste en-dessous du texte de l’histoire. Il a pour objectif de dévoiler avec pertinence en quatre ou cinq phrases, le parcours, la fonction ou les fonctions de l’auteur (autrice) et ses missions. Le public cible peut-être cité dans cette partie. Rendez-vous plus bas ^^.
Ces 5 parties ont un sens logique pour amener chaque lecteur potentiel à cliquer sur « Acheter » en fin de lecture. Il est aussi possible de les articuler autrement. 

Le cœur de la "centrale" par l'exemple

Pour illustrer les conseils précédents, rien de tel que des exemples et pas forcément dans l’ordre indiqué ^^.

Cas 1 : roman d’aventure

a) Mauvaise 4e de couv

« Ce livre raconte l’histoire de Jack, un aventurier qui part à la recherche d’un trésor perdu. Il rencontre de nombreux obstacles sur son chemin, mais il ne perd jamais espoir. Il fait preuve de courage et de détermination tout au long de son voyage, malgré les nombreuses embûches. Il vit pleinement chaque moment de triomphe et de déception. Rejoignez Jack dans sa quête et découvrez si le trésor perdu va être trouvé »

Bon, j’ai (un peu) grossi le trait de la médiocrité hein ^^.

Aucune prémisse commerciale. Cette 4ème de couverture est ennuyeuse, fade et n’apporte aucune valeur ajoutée à votre lecteur potentiel. Elle est trop vague, ne crée aucune tension et n’incite pas le lecteur à acheter le livre.

b) Excellente 4e

« Franchirez-vous les portes de la jungle impénétrable aux côtés de Jack, sur les traces d’un trésor perdu depuis des siècles ? »

« Imaginez-vous dans les profondeurs de la jungle, avec pour seul compagnon un vieux parchemin crypté et le bruit lointain des animaux sauvages. C’est là que Jack, notre héros intrépide se trouve, prêt à risquer sa vie pour découvrir un trésor qui n’est plus qu’une légende. Mais le chemin est semé d’embûches : montagnes insurmontables, rivières tumultueuses, créatures de la jungle aussi dangereuses que fascinantes… Tout au long de ce parcours, Jack affronte des bandits sans foi, ni loi et doit résoudre des mystères… 

Êtes-vous prêt à vous embarquer dans cette aventure palpitante et à déchiffrer les secrets du parcours avec Jack ? 

Plongez dans « Le Trésor Perdu » et découvrez-le par vous-même. »

Cette 4ème de couverture est bien plus captivante. Elle débute par une accroche intrigante, basée sur l’appropriation, présente le contexte et le personnage principal, crée une tension et finie par un appel à l’action.

Cas 2 : livre sur le Social Selling

a) Mauvaise 4e de couverture (ça pique, mais j’ai réellement lu de vraies crottes)

« Le Social Selling est une méthode de vente qui utilise les réseaux sociaux pour atteindre et engager les clients potentiels par la production d’une stratégie de contenu. Jean Dupont a travaillé dans le marketing et la vente pendant de nombreuses années et fut un des premiers Social Seller en France.

Ce livre est le fruit de son expérience et est destiné aux entreprises B2B. Ce livre vous aidera à bâtir votre Social Selling pour performer ! »

__________________

Non, ce n’est pas un commentaire Amazon ! ^^ mais une parodie de ce qu’il ne faut pas faire. Alors oui, on n’est dans le domaine commercial, mais croyez-vous que les cordonniers sont les mieux chaussés en permanence ? 

b) Excellente 4e de couverture

 » Transformez vos interactions en ligne en opportunités de vente réelles. « 

« Dans notre monde numérique, le social selling n’est plus une option, c’est une nécessité. Bienvenue dans la vente 3.0 !

Le Social Selling ? C’est l’art et la manière d’utiliser les réseaux sociaux pour développer ses ventes.

  • Comment créer un profil irrésistible qui attire l’attention ?
  • Comment articuler site et réseaux sociaux et impliquer votre équipe et vous-même ?
  • Comment élaborer du contenu captivant pour « attracter » ?
  • Comment mettre en place un lead nurturing puissant ?
  • Comment transformer vos relations numériques en transactions commerciales concrètes ?

Au-delà des astuces et des techniques, ce livre est un voyage au cœur du branding et de la proposition de valeur. « Maîtriser le Social Selling B2B » est la clé qui vous ouvrira la porte du succès. Vous pouvez aussi choisir de laisser la porte fermée et de rester là où vous en êtes.

Procurez-vous « Maîtriser le Social Selling » et mettez le ticket en note de frais ! Vous êtes le patron ? Offrez-le à votre équipe commerciale ! Vous êtes en indépendant ? Félicitez-vous de votre investissement ! » 

__________________

Voilà une 4e qui claque ! Oui, on peut faire plus condensé pour ne pas prendre trop de place pour la deuxième partie. Justement la deuxième partie…

Vous êtes qui ?

Ce court encart composé généralement (ou pas) d’une photo de l’auteur et à sa droite, d’un texte qui résume en quatre ou cinq phrases quel est le parcours, la fonction de l’auteur et le contexte de ce livre. 

Une présentation plus exhaustive peut se prévoir dans les pages liminaires. 

Je vais vous éviter une torture et vous proposer directement, deux présentations d’auteurs impactantes basées sur les deux exemples précédents.

« Le trésor perdu » de Catherine Lemarchand

Pour corser la présentation de l’autrice du roman d’aventure, je pars du principe qu’elle publie son premier roman.

« Catherine Lemarchand, secrétaire médicale de jour, voyageuse avertie et écrivaine passionnée à temps dédié, a toujours rêvé de partager ses histoires captivantes avec le monde. Après 15 ans à nourrir cette passion, elle transforme son rêve en réalité avec la publication de son premier roman d’aventure : « Le trésor perdu », écrit avec autant de précision et de passion que si elle avait elle-même exploré ces jungles sauvages. »

Pas mal non ? 

« Maîtriser le Social Selling B2B » de Jean Dupont

« Jean Dupont, président-fondateur de l’agence commerciale leader « Vision Numérique », accompagne depuis plus de 15 ans, les entreprises B2B dans leur transformation numérique. Ses méthodes à stratégie unique ont permis à + de 200 entreprises B2B, d’élaborer LEUR processus Social Selling et de transformer leurs connexions en ligne en opportunités de vente réelles. »

Une bonne idée en peu de lignes, sur l’essentiel à savoir sur qui est l’auteur et une vision claire sur sa mission. 

Focus sur trois "4e de couverture" de livres publiés

Disséquons ici, trois « 4e de couverture ». Deux romans et un livre pro. Je me livre pour l’un d’entre eux à un exercice de style : la réécriture de la 4e ^^.

Vous noterez que les trois exemples pris, sont très bons, voire caviar pour le premier. Mon analyse est subjective. Mes « critiques » se veulent constructives et sont le fruit d’un long travail sur le sujet. Nulle envie de dire du mal d’une « 4e de couverture » ou d’un livre ; trop de respect pour le travail que cela demande. À vous de vous forger votre opinion. 

Les trois livres exemples présentés ici, ont chacun un lien menant à leur page Amazon respective. Ce sont des liens d’affiliations. Cela signifie que le site Larryquo touche une rétro commission, si vous achetez via le lien. Aucune incidence financière pour vous. 

Livre 1 - "On se reverra" de Lisa Jewell (roman)

4e de couverture du roman de Lisa Jewell : "On se retrouvera"

Lisa Jewell (lien Wikipedia) est une romancière chevronnée avec plusieurs best-seller à son actif. Ses ouvrages sont sujets à des milliers et des milliers de commentaires sur Amazon.

Lisa Jewell a donc l’opportunité dans sa 4e de couv., d’avoir des preuves sociales avant l’heure et pas n’importe lesquelles : New-York Times, Sunday Express… Elle peut aisément se passer d’une photo et d’une présentation.

Disséquons sa 4e. Que remarque-t-on ?

Une accroche (en gras) qui interpelle ; vous vous rappelez de la prémisse commerciale n’est-ce pas ? ^^. Cette prémisse donne envie de lire la suite…

Elle utilise la puissance des questions pour introduire l’histoire et planter le décor. Elle dévoile l’intrigue, puis une autre en simultanée et termine par une question qui ne manque pas d’attiser l’intérêt du lecteur. 

Ce court récit impactant, c’est des heures et des heures de réflexion, d’écriture. Pour le rendre évident, il a fallu élaguer et élaguer encore, sans spoiler et dévoiler toute la puissance de ce roman haletant. C’est un caviar de 4e ! Rien à retoucher, chapeau bas !

Voir le livre sur Amazon (lien d’affiliation) 

Livre 2 - "'L'art de faire des recherches et de partager l'information" de Jérôme Deiss

Tout d’abord, je possède ce livre qui m’a été fort utile en 2015 et a influé sur ma manière de chercher l’information, la stocker et la partager. J’étais alors en contact avec l’auteur, Jérôme DEISS, c’était la « grande époque » Twitter ^^.

Possédant ce livre, je me livre à une analyse ET à une proposition plus au goût du jour.

Analyse

Nous retrouvons le classique en partie supérieure. Le sous-titre faisant office d’accroche. 

Pour moi, il manque cependant la prémisse commerciale. Les informations sont bonnes, mais on peut (vraiment) mieux faire, tout comme la mise en page.

Ma proposition

N’oublions pas que cet ouvrage date de juin 2015. Une « génération » numérique pour ainsi dire ^^. (Il n’est pas totalement désuet, notamment dans les process de veille, de curation et la compréhension sur le cheminement d’une information. LinkedIn avait déjà pris le virage de la production de contenus au détriment du CV. Seuls les outils changent aujourd’hui.)

_____________________

« Comment naviguer, trier, stocker et partager l’information dans ce monde numérique obèse ? » 

« Si vous êtes un professionnel de la communication, journaliste, attachés de presse, universitaire, chercheur, étudiant, cadre, passeur d’info, ou tout simplement une personne qui réfléchit à la meilleure utilisation possible de l’information…

Ce manuel 100 % pratico-pratique, vous permettra de distinguer le pertinent de l’accessoire et de transformer une masse d’infos en richesse exploitable. Vous apprendrez à :

  • Naviguer ► À utiliser méthodiquement les outils les plus performants pour gagner du temps ;
  • Trier ►  À définir les critères de recherche les plus efficaces ;
  • Stocker ► À découvrir les meilleurs endroits, manières pour bâtir des silos d’informations thématiques ; 
  • Partager ►À identifier les meilleures plateformes et méthodes pour diffuser auprès de votre audience, les informations à travers un « pipeline » aux petits oignons. 

Aucune baguette magique dans cet ouvrage. Des méthodes pour démystifier chaque étape, de la veille à la curation. Une aide diamant pour vos défis éditoriaux.

Élevez-vous au niveau supérieur de l’information. Procurez-vous cet ouvrage et détachez-vous de la masse ! »

_______________________

Je laisse la partie présentation de l’auteur telle quelle. Le but était de retravailler le cœur de la 4e. Cet exemple n’a aucune valeur contractuelle. C’est un exercice de style, somme toute subjectif.

Voir sur Amazon ► ICI (lien affilié)

Livre 3 - "Par-delà le Monde, je t'aimerai" de Nicolas Payan (roman)

Nicolas PAYAN (lien page auteur Amazon), auteur autoédité nous livre ici une 4e de couverture qui a du chien ! Ok pas de gras pour la prémisse, mais on bascule d’entrée dans l’appropriation. Le lecteur potentiel est interpellé dès la première phrase.

La deuxième partie interroge sur les chemins que va emprunter le personnage principal (géographiques et psychologiques). On a envie de savoir ! Les ingrédients d’une recette goûteuse remplacent la présentation de l’auteur, c’est bien joué !

Voir le livre sur Amazon ► ICI

Ne vendez pas votre livre, vendez un uppercut émotionnel !

Presta Rocket

Faites de votre 4e de couverture, une
"4e commando" !
NEW

Important : la contextualisation

Si vous n’êtes pas une autrice ou un auteur en autoédition, star du box office, je vous conseille vivement de penser commercial quand vous rédigez une 4e de couverture.

J’ai parcouru une centaine de 4e en Autoédition, je n’en ai pas trouvé beaucoup de « caviar » dans les romans. Ok, cela n’empêche nullement certaines autrices ou auteurs autoédité(e)s de cartonner en nombres de commentaires et étoiles, donc en vente. Cela signifie que le lectorat est (souvent) conquis depuis longtemps. Mais même pour ces talents, une 4e de couverture caviar, augmenteraient encore les ventes. 

Toutefois…

VOUS, autoédité(e)s, dans le contexte d’une publication via Amazon, une très bonne 4e de couverture, ne vous assure que la moitié du travail marketing. La 4e, c’est la finalité. Un livre sur Amazon, c’est comme un tunnel de vente. Pour schématiser, pour un livre papier : la couverture attire, la description appuie, la 4e de couverture aimante. Oui, les premières pages dont le sommaire (en livre pro) donne un bon aperçu également, mais autant mettre tous les atouts de son côté non ?

Et alors quoi ?

Vous devez (absolument) dissocier la 4e de couverture de la description Amazon. Oui, vous avez bien lu. 

Beaucoup trop de 4e sont axées uniquement sur l’histoire, et sont hors-sujet commercialement. Pour la description, idem. Je n’évoque pas la 4e de couverture placée en description Amazon… Un carnage « organique » sans nom !

En achat physique, la 4e de couverture est votre page de vente, vous l’avez compris. Sur une plateforme numérique, elle est épaulée par la description. Pour la visibilité évidemment, mais aussi pour ce processus « tunnel de vente » pour convaincre les lecteurs hésitants.

Pour un ebook possiblement sans 4e de couverture, la description est la page de vente, appuyée par la possibilité de feuilleter une partie du livre, comprenant sommaire et introduction articulée commercialement.

Justement, la « description Amazon » c’est le prochain article chirurgical. J’ai scruté les entrailles des « fonctionnalités », amassé énormément d’infos sur le référencement Amazon. J’ai appliqué des modifications à un de mes livres numériques sorti en 2020, et il y a eu du mouvement. Je vous expliquerai tout. Rendez-vous le jeudi 5 octobre. 

Vous avez des questions, commentaires à apporter sur cet article ? Épanchez vos pensées ci-après.

Merci de m’avoir lu. Prenez soin de vous et du Marketing de vos livres !

Picture of Larry

Larry

Issu de la vente et du management, j'ai bifurqué à 180° pour m'installer définitivement dans le marketing du livre en 2019. Je suis un inconditionnel défenseur de l'autoédition. Ma mission est très simple : vous délivrer des armes d'instructions massives pour décupler vos ventes d'ouvrages ou de prestations. Je vise toujours l'uppercut émotionnel, le reste n'est que du bruit !
5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Jean-Dominique Lavoix-Carli

Un excellent panégyrique de conseils qui recouvre tous les thèmes et les engrenages qui aboutissent à une histoire cohérente, à l’extérieur, comme à l’intérieur! Bravo Pascal!

Site Larry Quo

Procurez-vous des armes d’instruction massive pour votre développement commercial. Autrices, auteurs et/ou prestataires du monde du livre, piochez vos intérêts pour décupler vos ventes.

Réseaux sociaux principaux

Publications récentes

Suivez la page Facebook

LarryBootik

Livres d'attaques et de paix

Instruisez-vous sur le marketing du livre ou détendez-vous avec des nouvelles tranches de vie captivantes.
Mes livres

Humanitaire & Culture

Association AMOIA

Œuvre pour améliorer le quotidien des populations défavorisées, démunies du Bénin, aux travers de projets et d'actions significatifs.

Nager dans une piscine d'illusions, je ne vous le proposerai jamais ! sabler le champagne, toujours !

LARRY QUO © 2023 Tous droits réservés

Jardiné par larry - propulsé par David Bost